• Denis HILT

    Sculpteur - Céramiste

    Denis HILT, infographiste indépendant depuis plus de 10 ans, autodidacte dans le domaine de la sculpture et toujours passionné de dessins et d’art en général, a débuté sa carrière de sculpteur en parallèle à son entreprise après avoir découvert les ateliers et carrières de marbre de Carrare en Toscane (Italie).

    Le marbre, cette matière noble, très agréable à travailler, n’est cependant pas la plus facile des matières à gérer à Metz, loin des ateliers Italiens.

    C’est pourquoi, pour continuer à s’exprimer sans contrainte, l’artiste c’est dirigé vers le modelage de la terre et les techniques de la céramique, plus particulièrement par celle du RAKU (art Japonais) qui rajoute une note originale à ces créations.

    Le domaine de prédilection de Denis HILT : la nature revue sous une forme poétique, naïve, personnifiée.

    L’artiste consacre également beaucoup de temps au dessin : remplissage de carnets d’esquisse, d’idées nouvelles et nouveaux projets sous des formes qui lui sont encore totalement inconnues. Je réalise des sculptures d’oiseaux simples ou personnifiées et de formes végétales ou animales très diverses : champignons, arbres en céramique avec un accompagnement de branches en verres, animaux de l’escargot à la baleine en passant par l’hippopotame.

    Younoussa TRAORE

    Sculpteur verre

    Younoussa TRAORE, né le 12 décembre 1985, d'ethnie Dogon, du village de Oualo région de Douentza au Mali. A l’âge de 5 ans mes parents m’ont envoyé chez ma grand-mère, dans le village natal de ma mère, un petit village au nord de la falaise Dogon « Siba ».

    Déjà, à cette époque, j'aimais beaucoup créer et bidouiller. Dès l’âge de 7 ans, j'ai commencé à graver des motifs traditionnels ancestraux Dogon sur des calebasses, sur des graines de Baobab utilisées comme instrument de musique, sur des grands bols en bois et sur des ustensiles servant à la décoration des maisons en terre.

    Au fur et à mesure, j'ai développé et aimé la création inspirée de ma culture Dogon. Mon activité est alors devenue une passion et un moyen de gagner un peu d'argent pour mon marabout et moi, même.

    En 2000 à la fin de mon adolescence, j'ai quitté mon marabout pour retourner vivre dans mon village natal. En 2002 j'ai rencontré Gérald Vatrin maître verrier à Nancy, venu visiter mon Village de Oualo.

    Je l’ai invité chez nous dans notre famille et nous avons sympathisé, depuis lors, nous sommes toujours restés en contact et notre amitié est née. Huit ans plus tard, en 2011, Gérald m’a invité en France pour travailler ensemble. C'est ainsi que, j'ai découvert le soufflage et le monde artistique du verre et que je suis devenu son assistant.

    J’ai alors développé un travail personnel en tant qu’Artiste verrier & peintre. Ainsi, j’ai pu apprendre le soufflage à la canne, la gravure, et développer mes propres créations en verre.

    Mon travail artistique de gravure est inspiré par mes origines Dogon du Mali ; mes pièces représentent des motifs finement gravés dit Cémére en Dogon. Des graphismes sont inspirés par les paysages de montagne, nuage, falaise de ma région de Douentza, mais aussi des monolithes et des autels des sacrifices présents dans chaque village.

    Margarita GRIGORIAN

    Collage

    Je suis une artiste autodidacte, je vis et travaille à Nancy.

    J’assemble des papiers colorés et vifs pour créer des représentations abstraites de mondes sans frontière complexe et en mouvements perpétuels. J’improvise et déploie ma créativité au rythme de la musique.

    Mes travaux sont les collages, c’est à dire je colle, mais je dis souvent que je peins ou je dessine, le pinceau et la colle ce sont mes outils. La plupart de mes collages sont abstraits, qui représente le monde imaginaire, le monde sans frontière, coloré et vif, plein de mouvements et de contrastes ce que je pense représente la beauté de notre monde.

    Je mélange le papier de différentes couleurs et différentes tonalités, j’assemble tout ce qui ne pourrait pas être assemblé mais quand la toile est prête nous voyons l’œuvre en entier ce que j’appelle : le monde entier sans frontière !

    Olivier STOLTZ

    Peintre

    La pratique du dessin et de la peinture a commencé très tôt, au fil des réalisations et après l’obtention d’un DNAP à l’Ecole des Beaux-Arts de Nancy, je me suis installé en tant que Graphiste-illustrateur free-lance.

    La peinture est devenue une spécificité en parallèle à mon activité de designer graphique et j’ai ainsi produit quantité de travaux notamment sur le thème de l’aviation, mon domaine de prédilection.

    La peinture sur commande est devenue une activité importante dans le cadre de mon travail.

    En 2010 et 2014 j’ai rassemblé toutes ces peintures aéronautiques puis en ai produit de nouvelles pour réaliser deux Artbooks en auto-édition, Airplane Spirits 1 et Airplane Spirits 2. Ce travail fut l’occasion pour moi de fondre mes deux activités, la peinture et la PAO (publication assistée par ordinateur), en un seul produit et par le fait d’apprendre par la suite à le diffuser.

    Ce fut l’occasion de fréquenter les meetings, musées et autres manifestations aériennes et spatiales : La Ferté-Alais, Le salon du Bourget, le Festival des Etoiles et des Ailes de Toulouse, la BA 133 NancyOchey…

    Par la suite, je me suis ouvert à d’autres thématiques telles que l’automobile, les paysages et autres sujets, et ce afin d’ouvrir mon travail et de rencontrer un autre public.

    Eddy MOGIN

    YankeddY Art – Sculpture métal

    Le travail manuel a toujours été pour moi un besoin. J'aime bricoler, réparer et créer de mes propres mains.

    Suite à des retrouvailles avec mon cousin qui crée des fleurs en métal pour le jardin (JMB ART), j’ai eu très envie de me tester sur ce terrain.

    Pour moi, les métaux, le bois et la pierre sont des matières nobles qui s'associent très bien et reflètent à travers mes créations les richesses que la terre peut nous apporter dans le monde floral.

    J'aime combiner différents métaux pour créer des teintes variées où le soleil peut s'y refléter avec de beaux effets.

    Odile FRESSE

    Luminaires

    Fana de décoration et grande adepte des brocantes, j’adore redonner une seconde vie aux objets désuets.

    J’ai donc décidé d’entreprendre une formation professionnelle d’abat-jouriste.

    Je travaille les abat-jours contemporains avec la technique du contrecollé, c’est dire à partir de Polyphane (matière en plastique souple dotée d’une face autocollante) sur lequel je colle du tissu, ainsi que les abat-jours dits « classiques » réalisés en tissu tendu cousu entièrement à la main sur la carcasse de l’abat-jour, souvent doublés d’une jupe.

    Les abat-jours réalisés sont ensuite garnis de franges, galons et autres passementeries au gré de mes envies.

    Je pars toujours d’un pied de lampe déniché dans une brocante ou vide grenier et ce pied me donne l’inspiration pour réaliser la forme et l’habillage de mon abat-jour.

    Lucie DEVOILLE

    Vannière

    Après mes études, j’ai eu l’occasion de travailler sur des projets de recherche en design autour de la vannerie. Je dessinais des pièces en osier qui étaient réalisées par des artisans vanniers professionnels. C’est suite aux périodes de fabrication des pièces et aux échanges avec les artisans, que j’ai décidé de me former à ce savoir-faire ancestral et de fabriquer mes propres créations.

    Pendant la guerre d’Algérie, mon grand-père a été rapatrié parce qu’il était blessé. Il est arrivé dans un hôpital. Ses jambes ont été rééduquées grâce au travail d’une jeune ergothérapeute. Voulant passer un peu plus de temps avec le malade, l’ergothérapeute lui a proposé de lui apprendre la vannerie. Enchanté il accepta ! Mais c’est bien plus tard, juste avant qu’il ne se marie, que ma grand-mère apprit qu’il avait fait de la vannerie toute son enfance dans la ferme de ses parents en Haute Saône !

    Certaines de mes pièces sont en up-cycling (vases), les autres sont réalisées avec une grande majorité de matière naturelle (osier) et avec des composants additionnels fabriqués en France ou en Italie.

    J’ai envie de partager mon amour pour cette matière, pour les formes qu’il est possible de créer avec. J’ai envie de participer à la vie de cet artisanat, de ce savoir-faire ancestral. La vannerie se trouve dans le monde entier, j’aimerais participer à la vie des techniques que l’on trouve dans ma région d’origine

    LE LOCAL

    Laurence Piret Calvet - LACAPI

    Sculptrice

    Mon univers est multiple. J’aime créer de petites scènes, dans lesquelles personnages et animaux se répondent dans la plus parfaite harmonie. Pour ce faire, j'utilise différentes techniques, modelage de l’argile et cuisson Raku, technique de cuisson japonaise ancestrale, ce qui permet d'obtenir de beaux effets de craquelure et d'enfumage.

    J'aime aussi travailler la porcelaine et la mosaïque, sur des structures métalliques. Mes personnages de femmes sont élégants, éthérées, issues d’une autre planète. La nostalgie de l'enfance est omniprésente.

    LE LOCAL

    Dagmar HORNBERGER

    Artcreateur – Bijoux

    Artiste franco-allemande née à Lage - Lippe en Allemagne et vivant à Nancy depuis une dizaine d’années.

    Influencé par l’écologie et la notion de recyclage des livres, je mets en scène des matériaux naturels tels que le papier, le bois, le tissu en contournant leurs usages.

    Je n'utilise pas de substances nocives. Pour mes créations, je n'utilise que des livres qui ne sont plus en état.

    Avec un accent sur les livres plus anciens.

    Après la transformation, mes créations portent le nom du livre, et le nom de l'auteur.

    L'édition est également mentionnée. Les livres existent maintenant sous une nouvelle forme.

    Les colliers, bracelets, boucles d’oreilles deviennent des objets iconiques qui s’inscrivent dans une nouvelle approche du bijou où texture, forme et légèreté imposent un rythme original et atypique.

    Anouk TISSERAND

    Peintre – Sculptrice

    L’homme est un animal. La seule chose qui différencie l’être humain des autres animaux est la différence de la conscience de soi-même. Les deux mangent, dorment, ont froid, chaud et souffrent. Mais l’animal ne sait pas qu’il connait individuellement la douleur, la faim ou la fatigue. Les animaux naissent avec une connaissance instinctive et collective. Ils vivent toutes les souffrances du monde mais n’en connaissant pas la cause. Mais tous les animaux connaissent ce qui leur est nécessaire, excepté l’homme.

    A travers mon travail, je m’interroge, sur la transformation d’un instinct primordial en émotion sincère. J’ai décidé́ de m’orienter sur deux pratiques différentes pour distinguer l’animal, en tridimensionnel, de l’homme en bidimensionnel.

    Par la sculpture, cette transformation s’effectue par l’esthétique de l’œuvre, la quête de la perfection de la forme globale de l’animal et du ressenti du spectateur. Par un assemblage de formes géométriques simples, je reconstitue la force et la puissance de chaque animal à travers mon regard, tout en conservant cette beauté́ sauvage et instinctive venant de la nature. Je créé des animaux à facettes présentés à l’espace publique en utilisant une technique épurée et incisive. Dans mon travail, j’abandonne dans l’espace mes animaux domestiques ou sauvages. Je tente d’approcher au plus près la vérité́ de l’animal et je créé une situation insolite. Mon travail s’affranchit des contraintes et évolue librement.

    En savoir +

    LE LOCAL

    Fabio PURINO

    Artiste peintre

    Mon inspiration :

    Fascination des affiches de film des années 50/60. Une interprétation par la couleur saisissante. : il ne semble pas y avoir de limites, le noir & blanc du film est transformé, il devient bariolé, baroque, exubérant. Les motifs de mes peintures tentent de dévoiler la difficulté des relations humaines, de ce qui unit, sépare, oppose. Ces peintures reflètent principalement la nostalgie d’une époque passée, non vécue ou revisitée, sur fond d’un conflit interne entre les personnages représentés et le lieu dans lesquels ils se trouvent.

    Par fragments :

    Pourquoi certaines choses du passé surgissent-elles avec une précision photographique ? C’est ce souvenir de choses parcellaires, alors que les souvenirs sont bouffés, rongés, c’est d’essayer de les retenir, les choses, les petites choses.

    Le passé : une couche, une masse d’oubli qui recouvre tout, on en parvient à capter que les fragments, des traces interrompues, des destinées humaines fuyantes. Les albums photo, noir & blanc, on peut entendre, imaginer encore l’écho de ceux qui habitent ces photos et qui, ont depuis disparu.

    Chaque image d’un album évoque un souvenir, une rencontre, un chagrin, un moment de bonheur. Quelque chose continue de vibrer sur ces images, des ondes de plus en plus faibles, ce sont les souvenirs dormants si chers à Modiano.

    LE LOCAL

    Rachel GASCARD

    Céramiste

    Attirée depuis l’enfance par les pratiques artistiques et manuelles, j’ai fondé Bruits de Terres Céramiques en 2019.

    Le choix de la porcelaine s’est imposé par sa blancheur et sa translucidité. C’est là précisément que s’affine notre rapport à l’objet : la limite entre l’intérieur et l’extérieur est toujours présente mais devient presque impalpable, dans un subtil jeu d’aller-retour.

    Cette terre me conduit à privilégier le travail des volumes et des matières, limitant l’utilisation des émaux transparents aux effets de contraste brut/brillant/satiné. Les décors sont souvent obtenus par empreinte, puis révélés par la lumière.

    Je vous propose de petits objets poétiques, parfois utilitaires, souvent artistiques, porteurs de mon intimité avec la terre.

    LE LOCAL

    PASCALE LOUISE

    Sculptures – Céramiques

    La terre entre les mains est un fil conducteur dans ma vie et ce sont des argiles brutes, cuites à haute température, blanches ou noires que j’affectionne particulièrement. Modeler les grès noirs, dont le fer et le manganèse révèlent des palettes des bruns aux noirs profonds, et dont la texture attire la main pour être effleurée.

    Au-delà de la recherche de l’esthétisme et de la création artistique, au-delà du travail sur les formes et les matériaux, je cherche avant tout à faire naître l’émotion. L’émotion chez le spectateur, qui, laissant libre cours à son imagination réinvente l’œuvre qui m’échappe alors

    LE LOCAL

    ZEC

    Bijoux fantaisies

    LE MÉLANGE DES MATIÈRES : LE CUIR, VERRE, BOIS, METAL

    ZEC est née il y a bien longtemps avec l’envie de création simple, épurée, mais avec ce détail qui fait l’originalité.

    Mon travail est basé sur une recherche perpétuelle de cuir de veau ou chèvre européen uniquement, qui correspond à ce que je souhaite réaliser. Mes créations partent donc toujours de mon imagination. Les fermoirs sont travaillés, aimantés et anti-allergènes. Les boucles d’oreilles et les bagues sont composées de différents matériaux entremêlés pour aboutir à une création simple mais originale.

    LE LOCAL

    PASCAL VAUTRIN

    Peintre

    Mes peintures sont très colorées, j’aime beaucoup utiliser les couleurs dominantes dans mes créations. Quand je peins, je donne beaucoup de force dans mes peintures, le geste est rapide et la couleur me permet justement de donner cette impression d’énergie du trait. Je m’intéresse aussi à de vieux meubles, je les restaure, les transforme parfois et les décore avec des ajouts de mosaïque et autres objets insolites chinés chez Emmaus.

    Acheter chez Emmaus, c’est ma manière de contribuer à un mouvement de solidarité et d’aider une partie de la population en marge de la société.

    LE LOCAL

    Laurent LOUIS

    Joaillier

    Installé dans l’atelier familiale depuis plus de 35ans, Laurent Louis Joaillier créé des bijoux uniques sur mesure.

    Passionné par les Opales et les perles de Tahiti, il s’inspire notamment de l’art nouveau et créé en partie un grand nombre de pièce style Ecole de Nancy, mais il fabrique également des bijoux et collections d’autres styles comme des bijoux art déco et contemporain. Expert en joaillerie, il utilise les procédés de fabrications ancestrales traditionnels (sculpture en cire perdue, travail du métal à la main…) mais également les techniques les plus modernes.

    LE LOCAL

    PAULO GALVAO DE ALMEIDA

    Verrier

    Né en 1966, électronicien de formation, attiré par l’art au travers d’une pratique autodidacte de la céramique. Paulo Galvao De Almeida, choisit pour satisfaire sa passion créatrice de se former, aux Arts du verre, au centre européen de recherches et de formation aux arts verriers, de 1994 à 1996. Il crée son premier atelier à Nancy, où il développera un travail:

    De son passé d’électronicien il gardera le fil de cuivre, conducteur d’énergie, qui grâce à sa malléabilité lui permet de nous raconter des histoires en le gravant et le pliant dans le verre.

    Inspiré par l’Art Brut, ses créations gardent un esprit rebelle, loin des modes et des normes traditionnelles, il utilise un langage et des techniques qui lui sont propre. Ses créations doivent avant tout l’émouvoir il les crée pour lui, et si elles plaisent à d’autres; tant mieux.

    LE LOCAL

    MADELEINE

    Tapisserie en ameublement

    Attirée par la décoration et le travail manuel, c’est après une année en Master art et industrie culturelle que l’intérêt de Madeleine Mangin s’est porté sur la tapisserie d’ameublement.Soucieuse de perpétuer le métier de son grand-père, tapissier-bourrelier, les formations en CAP et Bac Professionnel à Neufchâteau et Liffol-le-Grand, les nombreuses expériences professionnelles, ainsi qu’une formation concepteur-créateur à Vannes-le-Châtel, auprès de maîtres artisans d’art chevronnés, lui ont permis l’apprentissage des savoir-faire traditionnels et modernes, afin d’osciller entre la préservation du patrimoine et la création contemporaine.

    LE LOCAL

    JANNET

    A travers mes « Mondes », je vous livre le mien : enchevêtré, hétéroclite et disparate. Un monde où les repères sont délibérément galvaudés, les perspectives vaillamment malmenées et les messages résolument détournés.

    La dérision et l'irrationnel organisent mes gestes et mes choix vers des compositions arlequines, pathétiques et souvent insolentes.

    Ma technique de découpage puis de collage de petites – voire de minuscules- parcelles d'images n'est sans doute pas étrangère à ma passion pour les « obscurs » et géniaux représentants de l'Art Brut.

    Modestie du matériau, saturation de l'espace, dilatation du temps...

    LE LOCAL

    Françoise MARTEAU

    Créatrice de luminaires

    La terre est mère et matière. Au-delà de sa douceur au toucher, y sont enfouis bien des mystères, source de rêves et voyages.

    Depuis presque 30 ans, je la pétris, la modèle, la coule en moules de plâtre pour obtenir la forme. C’est ensuite que je l’ajoure minutieusement.

    Je crée mes lampes d’ambiance en céramique pour qu’elles inondent vos espaces de vie d’une atmosphère réconfortante et propice à la détente.

    LE LOCAL